Fluctuat nec mergitur (Quoiqu’un peu quand même…)

Accueil / Actualités/ Fluctuat nec mergitur (Quoiqu’un peu quand même…)

Fluctuat nec mergitur

Quoiqu’un peu quand même…

Telle pourrait être la devise du Projet plongée à beaucoup d’égards. Les 2 années passées n’ont pas été simples à gérer mais la motivation est toujours là.

Un moment parmi d’autres pour le prouver :

Vendredi 7/1/2022 au soir à la piscine de Wattignies: présentation, test d’étanchéité et d’équilibre du drone par les élèves impliqués dans sa construction (Tao, Léo, Amaury, Antoine, Mathis) qui ont pu se libérer. Des professeurs du projet ont mouillé chemise et combinaison pour aider à réaliser tout cela.

Récit

Un  petit moment préalable avec les Président(e)s des clubs hébergeurs (le SAGW à Wattignies, Les 3 Villes à Roubaix), quelques moniteurs et le Président du comité régional de la FFESSM (Bruno Engels) a permis aux élèves d’expliquer l’engin et de répondre à quelques questions techniques et pièges (mais toujours gentilles) de Bruno Engels visiblement très intéressé.

   

Puis les essais

Une petite tasse à café pleine d’eau nous sépare encore d’une étanchéité parfaite…

Financements

En parallèle à cela, la réunion de financement de nos sorties en « milieu extérieur » hivernal local a été fructueuse. Cette année, la FFESSM régionale financera la totalité de nos sorties vers la fosse de Dunkerque. C’est une aide formidable de la Fédération Française d’Études et de Sports Sous-marins.

Cela permettra à chaque élève de faire jusqu’à 3 séances de 1h en fosse de 20m de profondeur d’ici le voyage à Hyères.

Dunkerque, c’est un peu loin, mais l’autre fosse régionale située à Valenciennes, pourtant livrée l’an passé, semble avoir un défaut de construction et est actuellement fermée…

Nous tâcherons aussi de faire des sorties, comme l’an passé, dans le vrai milieu naturel quand il fera plus chaud. Il faut demander aux anciens tels Elsa, Julie, Nassim, Tom ou Timothée… pour voir ce qu’est un œil qui brille…

Bruno Engels, nous a bien rappelé que la carrière de Trélon dans l’Avesnois (base de plongée du Comité Régional) nous accueillera volontiers pour les essais en pleine eau du drone quand nous le pourrons.

En marge de cela, décision est prise de renouer avec les VNF (Voies Navigables de France), qui nous avaient financièrement soutenus et qui surtout avaient ouvert leurs portes pour nous montrer les métiers de l’eau. Nous savons de source sûre combien les VNF voient ce type de projet avec des jeunes d’un bon œil…

A suivre.

Retrouvez les informations essentielles sur le site du projet et abonnez-vous à la chaine Youtube.